inTERREaction sur les réseaux sociaux

2012

Depuis 2012 nous avons commencé à utiliser les réseaux sociaux, notamment Facebook, dans le but de sensibiliser les internautes sur des sujets écologiques qui demeurent souvent ignorés par les médiaux traditionnels.

900K+

A ce jour, nos communautés accueillent presque un million de personnes engagées, dispersées dans le monde entier. Ensemble, nous utilisons nos profils sociaux comme des outils puissants dans la lutte pour un monde plus juste et plus durable.


Indépendance

La nature indépendante de notre entreprise nous permet d'exprimer nos idées et opinions librement. Nous n'avons pas peur de tirer la sonnette d'alarme sur des sujets controversés.

Coopération

Nous avons choisi de coopérer et de collaborer exclusivement avec des artistes, auteurs, organisations et entreprises qui partagent nos valeurs écologiques et sociales.

Communication

Les échanges sur les réseaux sociaux ne paraissent pas toujours comme particulièrement productifs, mais ils plantent des graines qui peuvent germer même dans les esprits les moins fertiles.

Stratégie

C'est difficile de faire entendre le message environnemental a travers tout le bruit quotidien sur les réseaux sociaux. Pour y parvenir, nous avons besoin d'élaborer des stratégies qui s'adaptent constamment au paysage changeant.

 

Communautés

Facebook, au service de l'environnement

Nous investissons une grande partie de notre temps dans le développement et le maintien de nos communautés écologistes virtuelles. Nous avons un réseaux qui relie de nombreux environnementalistes des deux côtés de l’Atlantique. Notre réseaux est principalement constituée d’Américains et de Français, mais nous avons également un bon nombre de Canadiens, Belges, Algériens Suisses, Indiens et Australiens etc. Une population très hétérogène, unie par notre compassion pour les forêts, les animaux et les humains.

MTLA est notre première et plus grande communauté écologiste sur les Facebook. Son audience est américain, mais on y trouve des activistes du monde entier. Nous parlons surtout de la déforestation et du changement climatique.

PAMC est une communauté principalement française qui regroupe des personnes engagées, inquiètes pour l'avenir des forêts. Nous discutons des arbres dans nos villes, des forêts françaises et également de la santé des forêts tropicales.

Investissons du temps et des ressources dans nos communautés virtuelles.

Les compagnies qui détruisent la nature investissent des centaines de milliers d’euros chaque mois pour maintenir leur présence sur les réseaux sociaux. Nous avons besoin de temps et de ressources pour que nous puissions utiliser, maintenir et développer notre plateforme d’une manière efficace. Les arbres ont aussi besoin de leur espace virtuel, entretenons cet espace ensemble !

Je soutiens